La différence entre un prêt personnel et un crédit renouvelable

Faire un prêt, c’est la solution qui vient en tête quand le manque de moyens fait défaut à la concrétisation d’un projet. La question est : à quel type d’emprunt faut-il recourir ? Prêt personnel ou crédit renouvelable ? En fait, tout dépend de la nature du projet. Pour vous aider à choisir le crédit répondant à vos besoins, voici quelques indications concernant ces deux types de crédits à la consommation.

Le prêt personnel

Le prêt personnel est un financement à usage libre. Cela signifie que vous pouvez l’affecter à n’importe quel poste de dépense. Pour l’obtenir, vous pouvez déposer une demande auprès de votre banque ou d’un organisme de crédit de votre choix. C’est le prêteur qui définit les modalités de remboursement, le montant de l’emprunt, le taux d’intérêt et enfin les frais de dossier. On peut observer que le coût du crédit varie donc d’un créancier à un autre. Vu que les offres sont tellement variées, l’emprunteur a besoin de l’expertise du courtier pour identifier la plus intéressante. L’assistance fournie par ce professionnel est à récompenser avec une commission une fois les fonds débloqué. Notons que la validation de la demande repose sur certaines conditions notamment, la capacité de l’emprunteur à rembourser l’emprunt. En guise de prévention contre les risques de non-solvabilité, le prêteur peut demander la prise d’une assurance.

Le crédit renouvelable

Ce type de crédit à la consommation est aussi connu aussi sous le titre de crédit revolving ou crédit reconstituable. C’est cette dernière appellation qui le définit le mieux. En effet, le prêt est reconstitué après chaque remboursement. Il s’agit aussi d’un prêt renouvelable et sa durée de validité est de 1 an. En outre, il peut être utilisé dans son intégralité ou en partie et à maintes reprises. L’emprunteur a en général droit à une carte de paiement, ce qui lui permet de mieux gérer l’utilisation des fonds accordés. Vous pouvez souscrire un crédit à la consommation auprès d’une banque, d’un établissement spécialisé ou d’une enseigne commerciale. Avant d’accepter votre demande, le prêteur enquête d’abord sur votre solvabilité. Il est à même d’exiger une souscription à une assurance de prêt.