La différence entre le rachat de prêts et la renégociation de crédits

Renégociation et rachats de crédits sont des démarches fréquemment confondues par les emprunteurs. Bien que ces deux mots se rapportent le plus souvent à la réorganisation d’un endettement, ils désignent deux procédures entièrement différentes.

En quoi consiste la renégociation de crédit ?

Renégocier un prêt signifie : s’adresser à l’organisme qui vous l’a accordé dans le but de le convaincre de revoir les conditions de remboursement afin de les rendre plus favorable pour l’emprunteur. À l’issu de la renégociation, l’établissement concerné procède au remplacement de l’ancien prêt par un nouveau ou actualise les conditions préétablies moyennant un avenant. La renégociation s’applique notamment sur le délai de remboursement et le taux d’intérêt. Si la renégociation se voit acceptée, les mensualités seront modifiées. Cependant pour ce changement, la banque vous demandera des frais de dossiers.

Notez, toutefois, que si le cas de renégociation n’est pas mentionné dans le contrat, la banque peut la refuser. D’ordinaire, les banques ne priorisent pas cette opération ou avancent des conditions faiblement intéressantes pour décourager la clientèle à y recourir. Si votre renégociation de prêt n’est pas une réussite, l’alternative qui s’offre à vous est le rachat de crédits.

Le rachat de crédits c’est quoi ?

Pour procéder à un rachat de crédit, vous devez vous rendre auprès d’une autre banque, c’est-à-dire, aller vers la concurrence. Si le nouvel organisme accepte la négociation, le paiement du prêt initial sera de sa responsabilité. À noter que votre banque n’est pas en droit de contester un regroupement de prêts mais les procédures qui s’y rapportent seront complexes dans la mesure où vous avez plusieurs prêts à faire recouvrir.

La restructuration de prêts permet de rassembler un ensemble de prêts divers en un seul et unique prêt avec une mensualité allégée. Cette opération implique un allongement de la durée du prêt et ainsi une augmentaion du coût global du crédit. Néanmoins cet inconvénient est compensée par la qualité de vie que retrouve des emprunteurs qui n’arrivaient plus à boucler les fins de mois.

Si vous recourez à cette opération à un moment où une baisse des taux est d’actualité, les nouveaux frais de dossiers seront équilibrés par le coût total du prêt nouvellement contracté qui est principalement inférieur à l’ancien. Vous profiterez, ainsi, de mensualités réduites ou d’un écourtement de la durée du prêt.