Comment bien négocier son rachat de crédit ?

Si le taux d’intérêt était autrefois fixé à 4%, de nos jours il vous est possible de profiter d’un pourcentage moins élevé. L’écart pourra vous servir d’épargne pouvant d’une part vous permettre une réduction de vos mensualités et d’autre part à financer le paiement par anticipation de vos dettes. Comment pouvez-vous profiter d’un taux d’intérêt revu à la baisse  ? Voici les bonnes astuces qui vous assureront une négociation de rachat de crédits réussie.

Informez-vous sur les taux immobiliers en vigueur

De nombreux sites internet vous donnent accès au tableau des taux immobiliers effectifs dont peuvent bénéficier les courtiers. Il vous est recommandé de vous renseigner sur ces barèmes tout en considérant les mensualités restantes que vous devrez régler. Au cas où vous n’en avez pas conscience, un rachat de crédit signifie une nouvelle souscription à un crédit immobilier supplémentaire.
N’hésitez pas à faire une simulation en ligne, c’est gratuit et sans engement. Vous aurez ainsi une idée précise sur vos chances d’obtenir un avis favorable pour le regroupement de vos prêts et vous pourrez vous projeter concernant la nouvelle mensualité à rembourser, le taux, la durée du crédit…

Faites recours à l’usage des moyens de négociation

Tous les cas de renégociation sont différents, bien que ce soient toujours les mêmes éléments qui les constituent à savoir l’assurance emprunteur, les frais afférents au traitement du dossier et les pénalités dans le cadre d’un remboursement anticipé.

Dans certains cas, les banques sont enclines à accepter sans discussion la somme relative aux frais de dossiers et les rétributions que propose leur client de sorte que l’emprunteur s’en sort avec un taux faible. Parfois elles se montrent intransigeantes si bien que le débiteur se retrouve dans l’obligation de se tourner vers la concurrence pour obtenir un regroupement de crédits.

Que vous vous adressiez seul à une banque spécialisée ou que vous passiez par l’intermédiaire d’un courtier pour la restructuration de vos prêts, assurez-vous de leur montrer qu’elles ont à faire à un client indispensable à leur rentabilité. Justifiez auprès des compagnies bancaires que vous sollicitez que vous utilisiez l’ensemble des services qu’elles proposent à ne citer que les offres d’assurances et les cartes bancaires… Si elles se rendent compte qu’elles ne peuvent pas se passer de vous en tant que client, elles vous feront profiter des conditions idéales.